Présentée outre-Manche comme le pendant féminin du très controversé Banksy, la street artist Bambivoit ses travaux exposés à la Walton Fine Arts Gallery de Londres du 12 au 30 avril. C’est d’ailleurs aux similitudes et aux dissociations thématiques et esthétiques entre l’œuvre de Bambi et celle de l’artiste de rue le plus célèbre de la planète qu’est consacrée l’exposition.

Passée par le très conventionnel Central Saint Martins College of Arts and DesignBambi perpétue la tradition de l’artiste moderne aux multiples talents, elle qui accorde autant d’importance à son statut d’artiste de rue boulimique et performante, qu’à sa peinture, à ses qualités de vidéaste, ainsi qu’à sonactivisme politique et social exacerbé.

Il y a en effet chez Bambi, comme chez Banksy, cette même verve délicate et contestataire, cettemême finesse d’esprit et de langage iconographique, cette même dextérité de manipulation des icônes populaires, qui permettent à l’autochtone londonien de pouvoir apercevoir au coin d’une rue, au-dessus d’un point, les figures immédiatement identifiables d’Amy Winehouse, de David Beckam ou encore d’Usain Bolt.

Le talent de Bambi, toutefois, a depuis longtemps dépassé les frontières réductrices de la capitalelondonienne, et de célèbres personnalités, improvisées collectionneuses pour l’occasion, ont participé à la popularisation internationale de l’artiste en se faisant acquéreurs de certaines de ses œuvres, à l’image de Brad Pitt, d’Angelina Joliede Robbie Williams ou de Rihanna.

Aussi bien influencée par Banksy que par l’expressionisme de Francis Bacon et le pop art d’Andy Warhol, Bambi porte en elle toute la grâce de sa féminité, et dissocie son œuvre du street artist lambda par l’apposition d’une vivacité colore rare, d’une teinte de glamour, d’une poésie urbaine raffinée. Plaisir pour les yeux mais également pour l’esprit, au sein d’une production qui ne cesse d’analyser, de dénoncer, de contester les normes d’une société britannique mise à mal par les coups de buttoirs urbains d’une artiste qui n’a définitivement rien à envier à son acolyte masculin.

Visuel © : Amy Street Piece, Ball Dog, You lift my spirits de Bambi

http://theverygoodblog.com/bambi-la-banksy-feminine-expositio-a-londres-jusquau-30-avril/

In : Ecoute & Vois Par : The Very Good Team Le : 18 avril 2013

DOWNLOAD PDF